(Istanbul) Un tribunal turc a acquitté Mehmet Kanter –le père du joueur de la NBA Enes Kanter–, jugé pour appartenance à un mouvement considéré comme terroriste par Ankara et dont le fils est un partisan assumé, ont rapporté vendredi les médias.

Agence France-Presse

Lors de son procès qui s’était ouvert en juin 2019, devant un tribunal de Tekirdag (nord-ouest de la Turquie), Mehmet Kanter a nié tout lien avec le mouvement du prédicateur Fethullah Gülen, accusé par Ankara d’avoir orchestré le coup d’État manqué contre le président Recep Tayyip Erdogan en juillet 2016.

Lors d’une audience qui s’est tenue jeudi, il a été acquitté de cette accusation, a indiqué le journal Birgun sur son site.

Son fils Enes Kanter, qui joue pour les Celtics de Boston, a confirmé cette information sur son compte Twitter.

« Wow ! Je pourrais en pleurer. Aujourd’hui, j’ai appris que 7 ans après avoir été arrêté et traîné devant un tribunal bidon et accusé d’être un criminel juste parce qu’il est mon papa... MON PÈRE A ÉTÉ RELÂCHÉ ! C’est grâce à la pression que nous avons exercée sur le régime turc », a-t-il écrit.

M. Gülen, un septuagénaire qui vit reclus dans un ranch aux États-Unis, est désigné par Ankara comme l’instigateur de la tentative de coup d’État de 2016 et son mouvement, qui nie cette accusation, est qualifié d’« organisation terroriste ».

PHOTO D’ARCHIVES LUCAS JACKSON, REUTERS

La famille d’Enes Kanter, dont son père, a publiquement renié le basketteur dans les semaines qui ont suivi le putsch manqué en raison de son soutien au prédicateur Gülen. Le joueur a déclaré à plusieurs reprises qu’il évitait depuis plusieurs années tout contact avec les membres de sa famille en Turquie de peur de les exposer à des représailles des autorités.

Universitaire, Mehmet Kanter avait été brièvement détenu en 2017. Après sa libération, son passeport a été confisqué, ce qui l’empêche de se rendre à l’étranger.

La famille d’Enes Kanter, dont son père, a publiquement renié le basketteur dans les semaines qui ont suivi le putsch manqué en raison de son soutien au prédicateur Gülen.

Le joueur a déclaré à plusieurs reprises qu’il évitait depuis plusieurs années tout contact avec les membres de sa famille en Turquie de peur de les exposer à des représailles des autorités.