Les récentes épreuves test disputées sur les sites qui serviront aux Jeux olympiques de Sotchi, en 2014, ont entraîné leur lot de commentaires positifs, a signalé le responsable du groupe d'inspecteurs du Comité international olympique, qui avertit toutefois qu'il reste encore beaucoup à faire d'ic l'ouverture de ces JO.

ASSOCIATED PRESS

Jean-Claude Killy a déclaré lors d'une conférence de presse dans la ville du sud du pays que ces compétitions, disputées sur 10 sites olympiques, se sont attiré des éloges pour la plupart positives des différentes fédérations sportives.

Les inspecteurs du CIO, qui effectuent une visite de deux jours à Sotchi, ont été témoin des importants progrès effectués sur place, «mais il reste encore beaucoup à faire», a dit Killy sans élaborer. «Nous sommes convaincus du professionnalisme et de l'expertise des gens en place», a-t-il ajouté.

Des inquiétudes au sujet des travaux à Sotchi ont surgi le mois dernier quand le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné le congédiement du président du Comité olympique russe en raison des délais et des dépassements de coûts dans la construction des rampes pour le saut à ski.

Les Jeux de Sotchi seront lancés dans 11 mois. Les coûts pour ces Jeux ont presque atteint la barre des 50 milliards $, en faisant les JO les plus chers de l'histoire.