L'ailier fort Anthony Davis a écopé d'une amende de 50 000 dollars de la NBA, mardi, 24 heures après avoir publiquement clamé qu'il ne désirait pas rester dans les rangs des Pelicans de La Nouvelle-Orléans et être échangé d'ici le 7 février, terme de la fenêtre des transferts.

Mis à jour le 29 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon son agent, Rich Paul, cité par ESPN, Davis, âgé de 25 ans et originaire de Chicago, ne signera pas de prolongation à son contrat actuel parce qu'il «désire être échangé avec une équipe qui lui donne la chance de gagner et de se battre pour le titre».

Davis a ainsi violé la règle établie d'un commun accord entre les syndicats des propriétaires et des joueurs, interdisant des demandes publiques d'échange. La déclaration de Rich Paul est considérée par la NBA comme «un effort intentionnel pour miner les relations contractuelles entre Davis et les Pelicans».

L'organisation de La Nouvelle-Orléans affirmé lundi qu'elle agirait «selon ses propres termes et calendriers, sans être influencée par des éléments extérieurs».

Davis, membre de l'équipe d'Étoiles à cinq reprises, et champion olympique à Londres, était le premier choix lors du repêchage de 2012. Il totalise cette saison une moyenne de 29,3 points (2e rang dans la NBA), 13,3 rebonds (3e rang), 2,6 contres et 1,7 interception par rencontre, mais est indisponible depuis le 19 janvier en raison d'une entorse à l'index gauche.

Les Celtics de Boston et les Lakers de Los Angeles, où joue la superstar LeBron James représentée par le même agent Paul, figurent parmi les équipes intéressées pour s'attacher les services de Davis, selon la presse.