(Valparaiso) L’équipe canadienne masculine de rugby devra se contenter de regarder la Coupe du monde 2023 à la télévision. Une défaite subie samedi aux mains du Chili vient confirmer que le Canada ratera l’évènement pour la toute première fois.

La Presse Canadienne

Les Chiliens ont eu le meilleur 33-24, samedi, ce qui a permis à l’équipe sud-américaine de remporter la série de qualification aller-retour 54-46 au total des points.

Classée 21e au monde, l’équipe canadienne détenait une mince avance d’un point sur le Chili avant l’affrontement du week-end. Le Canada avait gagné le premier duel 22-21 samedi dernier à Langford, en Colombie-Britannique. Un penalty de Robbie Povey en fin de match avait permis au Canada de se sauver avec la victoire.

Mais une semaine plus tard, rien ne semblait tourner en faveur des Canadiens lors du match retour à Valparaiso. Après avoir pris une avance de 3-0 tôt dans la partie, le Canada a vu le Chili répliquer avec 16 points avant la mi-temps.

Au retour de la pause, les Canadiens ont bien tenté de répliquer, mais les Chiliens ont répondu coup pour coup.

« C’est difficile, a commenté l’entraîneur-chef Kingsley Jones après la défaite. Le vestiaire n’est pas un endroit agréable en ce moment. Plusieurs joueurs sont très ébranlés en ce moment, évidemment. C’est dur. »

« Nous avons perdu. Les Chiliens étaient meilleurs que nous aujourd’hui. Ils ont saisi leur opportunité », a-t-il poursuivi avant de reconnaître que personne n’avait envie de faire partie de la première équipe canadienne exclue du mondial.

Parallèlement au duel Canada-Chili, l’Uruguay a défait les États-Unis 34-15 à Montevideo, permettant aux « Los Teros » de remporter la série 50-34 et de mériter leur billet pour la Coupe du monde de Paris 2023.

L’Uruguay rejoint donc la Nouvelle-Zélande, la France, l’Italie dans le Groupe A. Il s’agit d’une cinquième qualification en Coupe du monde pour l’Uruguay.

Une deuxième place demeure disponible pour les équipes d’Amérique. Celle-ci sera à l’enjeu dans un duel entre le Chili et les États-Unis. Le gagnant rejoindra l’Angleterre, l’Argentine, le Japon et les Samoa dans le Groupe D.

Par ailleurs, tout ne sera pas perdu pour l’équipe qui subira la défaite puisqu’il reste une dernière chance de qualification à titre d’équipe repêchée. C’est le chemin qu’avait justement emprunté le Canada lors de sa qualification à la Coupe du monde 2019 au Japon.

La défaite du Canada face au Chili va faire chuter l’équipe au 23e rang mondial. Le Chili va grimper de son côté au 26e rang, son classement le plus haut depuis février 2018.

Samedi, les Chiliens ont déployé une attaque créative en plus de barrer la route aux Canadiens avec une défensive robuste.

Eric Howard, Andrew Quattrin et Kainoa Lloyd ont marqué des essais pour le Canada. Peter Nelson a réussi un penalty et deux convertis.

Pour le Chili, Rodrigo Fernandez, Matias Dittus et Santiago Videla ont marqué des essais. Videla a ajouté quatre penaltys et trois convertis.

Les Canadiens vont rater une première fois la Coupe du monde après neuf qualifications consécutives, soit depuis 1987.

Cet échec aura un impact important sur l’avenir de Rugby Canada puisque la qualification à la Coupe du monde entraîne un financement majeur de la part de la fédération internationale.

Il s’agit d’un autre coup dur après avoir vu l’équipe féminine de rugby à sept finir au 9e rang des Jeux olympiques de Tokyo cet été. On fondait de grands espoirs sur l’équipe puisqu’elle avait décroché le bronze à Rio de Janeiro en 2016.