De belles histoires ont marqué la scène sportive jusqu’ici en 2020 malgré la COVID-19. La plus récente ? La Gatinoise Manon Osborne est devenue coup sur coup grand-mère et une des femmes les plus rapides de l’histoire de l’athlétisme québécois.

MARTIN COMTOIS
Le Droit

La psychoéducatrice du Centre de services scolaire des Draveurs vient d’éclipser un vieux record sur piste au 400 m chez les 45-49 ans. Elle a parcouru la distance en 1:03.80, améliorant l’ancienne marque qui était de 1 : 03,98. Ça se passait le week-end dernier à Montréal lors d’une série de courses.

« J’espérais le battre. C’est un record qui date de 10 ans. J’avais fait deux courses à Ottawa le mois passé. J’étais déjà à quelques dixièmes de seconde », explique la femme de 46 ans.

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.