Jugeant ne pas être un service essentiel, Le Réseau des sports (RDS) et TVA Sports ont décidé de suspendre leurs émissions produites en direct jusqu’au 13 avril.

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

« Suite à l’annonce faite plus tôt aujourd’hui par le premier ministre François Legault, nous avons décidé de suspendre dès demain toutes nos productions télévisuelles produites en direct », peut-on lire dans le communiqué émis par la direction de RDS.

Les émissions « Le 5 à 7 », « L’antichambre », « Sports30 », « D’un autre angle », « Max et Bruno » et « Blitz » font ainsi relâche jusqu’à la mi-avril. Il n’est pas question de mises à pied pour le moment ; les employés ne sont que suspendus pour trois semaines.

RDS continuera de diffuser des émissions sur sa chaîne télé, tandis que des employés continueront d’alimenter les plateformes numériques, par télétravail.

Tard lundi en soirée, TVA Sports a emboîté le pas en annonçant que le GROUPE TVA suspend « ses émissions quotidiennes », soit « Dave Morisette en direct », « JIC » et le bulletin de nouvelles de TVA Sport à compter de mardi jusqu’au 13 avril prochain.

Tout juste après avoir animé en direct l’émission « Le 5 à 7 » à RDS, Frédéric Plante a mentionné à La Presse qu’il n’avait « aucune crainte » de ne plus revoir son équipe. « Lorsque nos patrons nous ont rencontrés aujourd’hui pour nous annoncer la nouvelle, ils nous ont expliqué que c’était une décision du gouvernement. Ce n’est pas leur décision. Et ça, tous les employés l’ont parfaitement compris », a expliqué l’animateur.

Même si on continuait de tenir le fort, notre travail était de plus en plus difficile à faire. On travaillait avec une équipe réduite. On se tenait à deux mètres de distance. On se lavait les mains tout le temps, même en direct.

Frédéric Plante, animateur du « 5 à 7 »

Les émissions qui continuent d’être produites en direct au Québec sont majoritairement des productions qui traitent des sujets d’actualité, « surtout axés sur le coronavirus ». « On essayait d’offrir une alternative, même si nous parlions beaucoup de sujets d’actualité en lien avec ça, mais on s’attendait à cette suspension temporaire », ajoute Frédéric Plante.

L’animateur de « L’antichambre », Luc Bellemare, n’est pas non plus surpris par cette décision et il a confiance que les productions en direct reprendront du service : « Pour l’instant, on nous a dit le 13 avril, mais quand on suit l’actualité de près, on voit bien que c’est difficile de faire des projections. »

C’est sûr que c’est majeur pour nous ce qui se passe.

Luc Bellemare, animateur de « L’antichambre »

L’animateur raconte que lorsque la NBA a annoncé la fin de sa saison, il savait que ce n’était que le commencement d’une longue liste d’annulations d’événements sportifs. Même s’il sera peut-être au chômage pendant quelques semaines, il tente de rester positif : « tôt ou tard, quand ça va être passé, le sport va redevenir une source de plaisir pour les gens. »

Du côté du GROUPE TVA, « des employés de TVA Sports sont redéployés à la couverture quotidienne de la crise de la COVID-19 afin d’appuyer les efforts de la salle de nouvelles et de l’équipe du numérique », peut-on lire dans le communiqué.

RDS, qui appartient à Bell, a fait des profits de 14 millions de dollars sur des revenus de 161 millions en 2017-2018, selon les chiffres du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Pour la même période et toujours selon le CRTC, TVA Sports a épongé des pertes de 22 millions de dollars sur des revenus de 95 millions.