(Boston) Les organisateurs du marathon de Boston, l’une des épreuves les plus célèbres sur la planète, ont remis l’événement au 14 septembre à cause des préoccupations associées à la COVID-19, a annoncé le maire de la ville Marty Walsh vendredi.

Associated Press

L’Association athlétique de Boston, qui chapeaute le marathon, hésitait à rendre sa décision pour la course du 20 avril en dépit des nombreux événements sportifs d’envergure qui ont été annulés ou reportés ces dernières heures aux quatre coins de la planète.

La pression des dirigeants municipaux de Boston s’est cependant accentuée au cours des dernières semaines. Certains se préoccupaient de la santé des 31 000 participants inscrits à l’événement, mais aussi de celle du million de spectateurs qui bordent habituellement le parcours de 42,2 km — notamment à cause des poignées de mains, des tapes d’encouragement et des becs.

Ces derniers jours, le marathon de Rome a été annulé, le marathon de Paris a été reporté du 5 avril au 18 octobre et le marathon de Barcelone a été déplacé du 15 mars au 25 octobre, tous à cause du coronavirus.

Le marathon de Tokyo, qui doit se dérouler ce mois-ci, devait accueillir 38 000 participants, mais il a été limité aux coureurs professionnels en raison des craintes associées à la propagation de la COVID-19. Et les spectateurs présents au marathon de Los Angeles, qui a eu lieu plus tôt ce mois-ci, ont été avertis de maintenir une distance adéquate entre eux.