(Moscou) Le conseil d’administration au grand complet de la Fédération russe d’athlétisme a remis sa démission, lundi, tandis que la Russie fait face à de nouvelles sanctions olympiques.

Associated Press

La fédération, la RusAF, a indiqué que ses dirigeants ont démissionné après une rencontre avec le nouveau ministre des Sports de la Russie, Oleg Matytsine, citant notamment son incapacité à régler son conflit de longue date avec la fédération internationale.

L’organisme est suspendu depuis 2015 par la World Athletics, la fédération internationale, en raison de dopage massif, mais la crise s’est amplifiée au cours des derniers mois.

En novembre, Dmitri Shlyakhtine, alors président de la RusAF, et six autres personnes ont été sanctionnés pour obstruction à une enquête antidopage portant sur de faux documents.

Ce dossier a mené World Athletics a mettre sur la glace le programme permettant à des athlètes russes de participer à des compétitions internationales en tant qu’athlètes neutres. Il s’agissait-là de la fondation d’une équipe olympique russe pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Par communiqué, le conseil d’administration de la RusAF a expliqué son geste en disant « que ses actions n’ont pas mené World Athletics à réinstaurer ses membres », ajoutant qu’ils agissaient « dans l’intérêt des athlètes russes propres ».

Le conseil d’administration a décidé de confier toute autorité à un groupe de travail formé par le Comité olympique russe et qui sera composé de membres du ministère des Sports, de World Athletics, des athlètes russes et de l’Agence russe antidopage.

Le ministère avait mis de la pression sur le RusAF en suspendant sa reconnaissance officielle vendredi.

« Le conseil d’administration a pris une décision importante et correcte en démissionnant », a déclaré Matytsine à la chaîne d’État Match TV.

World Athletics a déclaré la semaine dernière pourrait relancer le programme d’athlètes neutres si les dirigeants russes admettent avoir mal agi dans le dossier de contrefaçon de documents. S’ils continuent de nier leur implication, la fédération portera des accusations devant le Tribunal arbitral du sport.

« Nous pouvons confirmer avoir reçu une lettre de la part du ministère des Sports de la Russie, a indiqué World Athletics, lundi. Nous pouvons également confirmer que nous avons écrit au ministre russe des Sports et à la RusAF afin de leur expliquer notre position. »

La Russie n’a pu envoyer qu’un seul athlète aux compétitions d’athlétisme des Jeux de Rio de Janeiro, en 2016. Elle souhaitait pouvoir envoyer une équipe neutre complète cette année. Les athlètes bénéficiant de ce statut ont récolté six médailles aux derniers Mondiaux.

La fédération russe tiendra des élections le 28 février.