Une super-pilule combinant trois médicaments contre l'hypertension, un anticholestérol (une statine) et de l'aspirine, a réduit de 50 à 60% les risques de maladies cardiovasculaires chez des sujets en bonne santé sans effet secondaire, selon un essai clinique présenté lundi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette étude appelée TIPS (The Indian Polucap Study) conduite en Inde sur 2053 participants âgés de 45 à 80 ans, est la première à évaluer la tolérance d'un tel traitement combiné et de déterminer s'il entraîne ou non une diminution notable du risque cardiovasculaire, ont expliqué les deux auteurs, les Dr Salim Yusuf, du Population Health Research Institute à l'Université McMaster (Ontario) au Canada et Prem Pais, du St John's Medical College à Bangalore en Inde.

Ils ont présenté les résultats de l'essai clinique à la 58e conférence annuelle de l'American College of Cardiology (ACC) réunie à Orlando (Floride) depuis samedi.

L'étude paraît également dans la revue britannique The Lancet.

Durant une période de trois mois, ces cardiologues ont comparé les effets de cette pilule, baptisée «polypill», avec huit autres médicaments sur notamment la tension artérielle, les taux de cholestérol et le rythme cardiaque.

La «polypill» contient de faibles doses de trois anti-hypertension: 12,5 milligrammes de thiazide, 50 mg d'atenolol et 5 mg de ramipril ainsi que 20 mg de simvastatin, un anticholestérol, et 100 mg d'aspirine, un anticoagulant, ont indiqué ces médecins.

Ils ont constaté une réduction importante du taux de mauvais cholestérol (LDL), de la tension artérielle et de la fluidité sanguine, soit un risque moindre de formation de plaque dans les artères ou de caillot.

«Cet essai clinique est la première étape cruciale pour concevoir des études plus étendues dont les résultats seront plus probants...», a relevé le Dr Yusuf.