Source ID:; App Source:

Chris Hadfield fait ses adieux à l'ISS en chantant un titre de Bowie

L'astronaute canadien Chris Hadfield a interprété en apesanteur... (Photo: tirée d'une vidéo mise en ligne par Chris Hadfield)

Agrandir

L'astronaute canadien Chris Hadfield a interprété en apesanteur la chanson Space Oddity de David Bowie.

Photo: tirée d'une vidéo mise en ligne par Chris Hadfield

Marcia Dunn
Agence France-Presse

Dans une «première musicale spatiale», l'astronaute canadien Chris Hadfield met fin à sa mission en orbite avec un hommage à David Bowie et sa pièce Space Oddity.

Il s'agirait, selon la NASA, du premier vidéoclip réalisé dans l'espace.

La vidéo d'adieu a été publiée en ligne 24 heures avant son retour prévu de la Station spatiale internationale (SSI), lundi soir. M. Hadfield aura été en orbite pendant cinq mois - depuis décembre dernier.

Son retour à bord d'une capsule russe Soyouz, en compagnie de l'Américain Thomas Marshburn et du Russe Roman Romanenko, doit avoir lieu au Kazakhstan à 22h31.

M. Hadfield, âgé de 53 ans, est un guitariste de longue date qui a joué dans un groupe d'astronautes. S'il a enregistré sa plus récente création à bord de la station, il a cependant reçu de l'aide de la part d'une équipe canadienne au sol.

Le voyageur cosmique a modifié quelques paroles de la chanson de 1969, pour les adapter à son contexte de commandant sortant de la SSI. Plusieurs plans de la Terre sont utilisés tout au long de la vidéo.

«Ce fut tout simplement une expérience extraordinaire du début à la fin», a déclaré lundi M. Hadfield au centre de contrôle.

Chris Hadfield, un ingénieur et pilote d'essai originaire de Milton, en Ontario, est devenu le premier Canadien à diriger un vaisseau spatial.

Lors de son troisième voyage dans l'espace, il est également devenu une vedette médiatique extra-planétaire: il a publié des centaines de photos de la Terre, a obtenu plus de 850 000 abonnés sur Twitter, a discuté avec des élèves et publié des vidéos à propos de sa vie à bord du laboratoire orbital.

Même avant de s'attaquer à Space Oddity, il avait déjà démontré ses talents musicaux au cours des derniers mois.

Il a souvent chanté en orbite, utilisant une guitare déjà à bord du laboratoire, et a même participé à un concert en direct qui a entre autres réuni Ed Robertson, des Barenaked Ladies, et une chorale de jeunes.

Sa version de la pièce de Bowie a suscité des éloges du chanteur britannique, qui a déclaré que l'hommage était «possiblement la version la plus poignante jamais créée de cette chanson».

En plus de ses apparitions en ligne, Chris Hadfield a quand même mené plus de 100 expériences scientifiques en orbite. Il a étudié l'effet de l'espace sur la colonne vertébrale, la densité osseuse et la nutrition.

Lundi, de nombreux utilisateurs des médias sociaux ont tenu à saluer l'immense travail accompli par l'astronaute. Le responsable de la section science de la BBC a parlé de M. Hadfield comme «de l'astronaute le plus célèbre depuis Neil Armstrong et Youri Gagarine», qui en a fait plus que quiconque pour accroître la visibilité de la station spatiale.

Un média brésilien l'a appelé «l'astronaute pop».

Le premier ministre Stephen Harper a pour sa part écrit, sur Twitter, qu'il «remerciait Hadfield pour sa contribution inspirante à la science et pour avoir rendu tous les Canadiens fiers!».

Quant à William Shatner, l'astronaute fictif le plus connu y est allé d'un commentaire bien senti: «J'ai un seul mot à lui dire: frimeur! Même moi, je paraîtrais bien si je chantais en flottant en orbite!»

Au cours de ses deux précédentes missions, en 1995 et 2001, M. Hadfield est revenu sur Terre à bord de navettes spatiales dorénavant inutilisées. Cette fois, le parcours sera un peu plus acrobatique, alors qu'il prendra place dans une capsule Soyouz.

L'astronaute dit d'ailleurs avoir hâte de retrouver l'arôme du café, et d'autres plaisirs culinaires.

«L'une des choses qui me manquent est l'odeur de la nourriture», a-t-il dit lors d'une conférence de presse donnée en orbite, le mois dernier.

«Le riche arôme du café ou l'odeur de quelque chose qui est dans le four et la texture des aliments, a-t-il ajouté. Peu de nos aliments sont croquants et offrent un véritable plaisir lorsqu'ils sont mangés.»

L'atterrissage de Chris Hadfield représente également un changement d'ère pour le programme spatial canadien. Une fois M. Hadfield de retour sur le plancher des vaches, il s'écoulera au moins trois ans avant que l'un de ses collègues canadiens ne visite l'ISS.

Selon Gilles Leclerc, le directeur intérimaire de l'Agence spatiale canadienne, aucun vol d'astronaute canadien n'aura sans doute lieu avant 2016. Les candidats possibles sont David Saint-Jacques et Jeremy Hansen.

La station spatiale doit être maintenue en activité au moins jusqu'en 2020.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer