Source ID:c5cfa87fc30f3f79ba8b3194d4283d7d; App Source:StoryBuilder

Un premier avion ionique

Des chercheurs américains ont mis au point le premier avion à propulsion ionique. Son moteur ne contient aucune pièce qui bouge : il ionise l'air avec un courant à très haut voltage, ce qui crée un courant d'air.

L'avion a atteint 30 km/h sur une distance de 60 mètres dans un gymnase. Le prochain prototype sera aussi testé à l'intérieur, mais le troisième devrait l'être à l'extérieur, ont indiqué ses inventeurs lors d'une conférence de presse téléphonique le mardi 20 novembre. Ce troisième prototype n'aura pas non plus d'ailerons mobiles et sera dirigé uniquement par l'orientation du faisceau de particules d'air ionisées.

L'idée provient d'une fascination pour les vaisseaux de Star Trek. « On parlait de la série et on s'est demandé comment on pourrait avoir un moyen de propulsion similaire », a expliqué en conférence de presse l'auteur principal de l'étude publiée dans la revue Nature, Steven Barrett du Massachussets Institute of Technology (MIT). J'ai étudié la question et ai vu de plans de propulsion par vent ionique élaborés dans les années vingt. J'ai réalisé qu'ils seraient maintenant techniquement possibles. »

Des avancées des batteries ont notamment été un facteur clé. Les chercheurs ont travaillé cinq ans avant d'en arriver à ce prototype. La batterie a une puissance de 500 watts et l'avion de 2,5 kilos a une envergure de cinq mètres.

Un grand avantage au niveau de la pollution est évidemment au rendez-vous, a dit l'ingénieur mécanique du MIT. « Il faut regarder si on produirait de l'ozone, mais c'est tout. » Plus besoin donc d'acheter des crédits carbone avec son forfait tout-inclus vers le Sud.

M. Barrett ignore s'il y aura une taille et une vitesse maximale, mais il pense que la technologie pourrait être utilisée pour des drones silencieux.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer