Alors que les déménagements engendrent souvent stress et tensions, le géant suédois IKEA cherche à faire sourire et décrisper les visages, avec une campagne publicitaire originale lancée cette semaine au Québec, en vue du grand ballet annuel des changements d’adresse.

Publié le 16 juin
Sylvain Sarrazin
Sylvain Sarrazin La Presse

Dans une série d’affiches et de messages radiophoniques, on peut lire ou entendre des commentaires et citations au langage fleuri typiques des déménagements ; mais en lieu et place de sacres bien sentis, ces derniers sont substitués par des noms de meubles ou articles vendus en magasin, dont la prononciation proche laisse deviner le blasphème original.

Un exemple pour mieux comprendre : « C’est laid en “Tårbäk” ce prélart-là », annonce l’une des affiches de la campagne – sachant que Tårbäk est le nom d’un tapis tissé commercialisé par la société d’ameublement. « M’a te “Kritter” ça aux poubelles », lance l’une des sept autres réclames, faisant cette fois allusion à un modèle de lit.

On ne peut que saluer la créativité et la touche d’humour de cette campagne conçue par l’agence Rethink, qui a su jongler avec la spécificité linguistique locale, plutôt que de plaquer des slogans internationaux génériques. « Est-ce réellement possible de déménager sans sacrer ? Avec IKEA, oui », a lancé en clin d’œil la firme lors du dévoilement de la campagne sur Instagram.