(Washington) Les États-Unis n’ont pas « constaté à ce stade d’évasion majeure » de prisonniers du groupe djihadiste État islamique (EI) détenus par les forces kurdes en Syrie malgré l’offensive en cours de la Turquie, a déclaré mardi un haut responsable américain.

Agence France-Presse

Ce responsable a assuré à des journalistes que le seul « incident notable » concernait une centaine de déplacés, souvent des femmes ou enfants de djihadistes, qui ont disparu dans le sillage de l’avancée turque.