Source ID:; App Source:

Dix morts dans des attentats en Irak

Des jeunes nettoient après l'explosion d'une bombe dans... (PHOTO SAAD SHALASH, REUTERS)

Agrandir

Des jeunes nettoient après l'explosion d'une bombe dans le quartier de Dora à Bagdad. Ces attaques portent à 424 le nombre de personnes tuées en juin en Irak.

PHOTO SAAD SHALASH, REUTERS

Agence France-Presse
BAGDAD

Dix personnes ont péri samedi lors d'attaques dans des villes sunnites au nord de Bagdad, les dernières en date d'une flambée de violences qui a fait plus de 420 morts en juin.

Ce regain de tensions fait craindre un retour au conflit confessionnel ouvert qui a culminé en 2006-2007. Elle intervient au moment où le pays est paralysé par un blocage politique et des mois de manifestations menées par la minorité sunnite protestant contre la discrimination exercée selon elle par les autorités dirigées par des chiites.

À Abou Ghraïb, à l'ouest de Bagdad, une bombe a explosé dans un marché, tuant trois personnes et en blessant au moins dix autres, ont indiqué des responsables des services médicaux et de sécurité.

Non loin de là, à Karma, des hommes armés ont ouvert le feu sur un groupe de policiers, tuant trois d'entre eux avant de prendre la fuite, ont-ils ajouté.

À Mossoul, la grande ville du Nord, trois civils ont été tués par balle dans une boutique de produits électroniques.

À Charqat, à majorité sunnite comme Mossoul, un combattant de la milice Sahwa a été tué et cinq autres blessés, au lendemain d'une série d'attaques contre leur milice qui a causé la mort d'au moins huit personnes.

Sahwa a été formée en 2006, au plus fort du conflit confessionnel qui a suivi l'invasion américaine, sous la houlette de chefs tribaux dans les régions sunnites.

Cette milice continue à lutter contre Al-Qaïda, notamment en érigeant des barrages routiers et en patrouillant dans les zones sensibles. Elle est également la cible des insurgés sunnites.

Ces attaques portent à 428 le nombre de personnes tuées en juin, selon un décompte effectué par l'AFP à partir d'informations transmises par les services médicaux et de sécurité.

C'est le troisième mois consécutif que ce bilan dépasse les 400 --après plus d'un millier de morts en avril et mai.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer