L’aviation américaine va dépêcher des bombardiers stratégiques B-1 en Norvège, d’où ils pourront mener des opérations de patrouille et de dissuasion dans l’Arctique, rapporte CNN, citant des sources officielles de l’US Air Force.

La Presse

Quatre B-1 et environ 200 personnels de vol et de soutien quitteront d’ici trois semaines la base de Dyess, au Texas, pour s’installer à la base de l’aviation norvégienne d’Orland, à environ 950 km de la Russie. Ce déploiement vise à montrer à Moscou la volonté des États-Unis de défendre ses alliés contre toute agression russe, rapporte CNN.

Les B-1 feront des sorties dans le cercle arctique au nord de l’Europe et dans l’espace aérien international au nord-ouest de la Russie, dit CNN, qui cite « plusieurs sources officielles » à Washington.

Jusqu’à présent, les missions américaines dans cette région étaient surtout lancées à partir de bases en sol britannique. Le déplacement de forces aériennes en Norvège, plus près de la Russie, vise à augmenter la rapidité de réaction des États-Unis, ont dit des responsables militaires américains à CNN, qui cite le général Jeff Harrigian, commandant des forces armées américaines en Europe et en Afrique : « La capacité opérationnelle notre aptitude à soutenir rapidement nos alliés sont d’importance critique à nos succès communs. »