(Madrid) L’Espagne, qui a connu un bond des cas de COVID-19 depuis les fêtes de fin d’année, a dépassé mardi le seuil des trois millions de cas confirmés, selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé.

Publié le 9 févr. 2021
Agence France-Presse

Le pays, qui compte 47 millions d’habitants, a officiellement recensé au total 3 005 487 cas depuis le début de la pandémie.

Probablement autour de 4,7 millions de cas

Dans les faits, ce bilan est sous-évalué : une étude de séroprévalence du gouvernement indiquait déjà mi-décembre que 10 % de la population, soit environ 4,7 millions de personnes, avait contracté le virus.

Ces dernières 24 heures, 16 402 cas ont été recensés.

Le nombre de morts s’élève lui à 63 061 dont 766 depuis lundi.

Dès le mois d’octobre, le premier ministre Pedro Sanchez estimait déjà le nombre de cas à trois millions alors que le bilan officiel ne faisait alors état que d’un peu plus d’un million de cas.  

Nombre d’Espagnols n’ont pu être testés durant la première vague de l’épidémie, au printemps dernier, en raison de la saturation du système de santé.

L’Espagne a vu le nombre de cas progresser fortement depuis les fêtes de fin d’année et a enregistré un million de cas supplémentaires en à peine plus d’un mois, la barre des deux millions ayant été franchie le 7 janvier.

Inquiétudes au sujet des variants

Comme ailleurs, les autorités espagnoles s’inquiètent de l’apparition des variants détectés au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil.  

La région de Madrid a annoncé vendredi avoir détecté le premier cas de variant brésilien en Espagne. Le variant britannique est lui déjà largement répandu en Espagne et les autorités sanitaires jugent qu’il pourrait être majoritaire dans le pays au mois de mars.

Mais après avoir décrété au printemps l’un des confinements les plus stricts au monde, le gouvernement se refuse pour le moment à imposer de nouveau une telle mesure.

Compétentes en matière de santé, les régions ont en revanche durci leurs restrictions ces dernières semaines, ce qui a permis de réduire l’incidence.

Depuis le début de la campagne de vaccination fin décembre, l’Espagne a déjà administré plus de 2 millions de doses et compte vacciner 70 % de sa population d’ici la fin de l’été. Plus de 800 000 personnes ont déjà reçu les deux doses.