(Madrid) Quatre cas confirmés de contamination par le variant britannique de la COVID-19 ont été détectés à Madrid, pour la première fois en Espagne, a annoncé samedi le gouvernement régional. La Suède a également confirmé un premier cas sur son territoire.

Agence France-Presse

Ces cas concernent des personnes arrivées récemment du Royaume-Uni ou ayant eu des contacts étroits avec un voyageur en provenance de ce pays, a ajouté le gouvernement régional.

Le père, la mère et la sœur d’un jeune homme arrivé en avion à Madrid la semaine dernière ont été testés positifs au nouveau variant du coronavirus.

Le jeune homme est lui aussi soupçonné d’avoir contracté le variant britannique du coronavirus, mais les autorités de santé espagnoles attendent les résultats du test PCR pour confirmer ce cas.

Le quatrième cas confirmé concerne un homme arrivé à Madrid le 20 décembre sur un autre vol.

« Les patients ne sont pas gravement malades, nous savons que cette souche se transmet plus facilement mais elle ne provoque pas de cas plus sévères de la maladie », a déclaré lors d’une conférence de presse le numéro deux des autorités de santé de la région Antonio Zapatero, ajoutant : « il n’y a pas besoin de s’alarmer ».

Trois autres cas suspects de contamination par ce variant britannique en Espagne sont également en cours d’examen et les résultats seront disponibles mardi ou mercredi prochains, a ajouté M. Zapatero.

L’Espagne a depuis mardi suspendu, comme de nombreux autres pays, les arrivées de passagers en provenance du Royaume-Uni, sauf pour les Espagnols ou résidants en Espagne.

Premier cas en Suède

Un premier cas de contamination à la nouvelle variante du coronavirus circulant au Royaume-Uni a aussi été détecté en Suède, ont annoncé samedi les autorités sanitaires.

La variante a été détectée « sur une personne qui a voyagé depuis le Royaume-Uni », a indiqué l’Agence de santé publique suédoise dans un communiqué.

Il s’agit « d’un premier cas isolé » dans le pays.

« Ce n’était pas inattendu. Nous savons que cette variante existe au Royaume-Uni depuis septembre et qu’elle a également été signalée dans d’autres pays d’Europe sous la forme de cas isolés », a expliqué Karin Tegmark Wisell, l’une des responsables de l’agence, citée dans le communiqué.

La Suède a prolongé mercredi et jusqu’au 31 décembre la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni après l’apparition de cette nouvelle souche jugée par les autorités britanniques plus contagieuse.

La France et l’Italie ont également signalé des cas de contamination par le variant britannique tandis que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a rapporté que neuf cas avaient été détectés au Danemark et respectivement un aux Pays-Bas et en Australie.

Le premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré que le nouveau variant pourrait être jusqu’à 70 % plus contagieux que la souche originelle du virus.