(Paris) Emmanuel Macron, déclaré positif à la COVID-19 jeudi, présente samedi « un état de santé stable » par rapport à la veille et les résultats de ses examens cliniques et paracliniques « se sont révélés rassurants », a indiqué l’Élysée dans un communiqué.

Agence France-Presse

Le chef de l’État, à l’isolement dans la résidence officielle de La Lanterne à Versailles, « présente toujours les mêmes symptômes de la maladie COVID-19 [fatigue, toux, courbatures] qui ne l’empêchent en rien de remplir ses fonctions », ajoute ce bref communiqué, signé du docteur Jean-Christophe Perrochon, médecin-chef de la présidence de la République.

Vendredi, Emmanuel Macron avait promis de « rendre compte chaque jour de l’évolution de la maladie » en donnant pour la première fois de ses nouvelles par une vidéo de trois minutes filmée avec son téléphone intelligent et publiée sur les réseaux sociaux.

« Il n’y a normalement pas de raison que cela évolue mal, mais je fais l’objet d’une surveillance médicale et je vous en rendrai compte de manière totalement transparente », avait-il souligné.

Vêtu d’un col roulé sombre, le président, le débit lent et les traits un peu tirés, disait dans cette vidéo souffrir de « fatigue, maux de tête, toux sèche ».

Il avait également insisté sur le fait qu’il avait été déclaré positif jeudi comme « 18 000 Françaises et Français » ce jour-là. « Donc, le virus repart encore plus fort, donc nous devons être vigilants », même si les règles sanitaires « vous pèsent ». « Mais on doit tenir », avait-il dit, usant à plusieurs reprises d’un « nous » inclusif.

Le premier ministre portugais en isolement

Le chef du gouvernement portugais Antonio Costa, cas contact du président français Emmanuel Macron, déclaré positif à la COVID-19, restera à l’isolement jusqu’au 29 décembre, a indiqué samedi son cabinet à l’AFP.

PHOTO GONZALO FUENTES, REUTERS

Le président français Emmanuel Macron a reçu le premier ministre portugais Antonio Costa au palais de l'Élysée, le 16 décembre à Paris.

M. Costa a été déclaré négatif jeudi, au lendemain de sa rencontre avec M. Macron, mais devra rester en quarantaine à sa résidence officielle pendant les 10 prochains jours sur décision des autorités sanitaires portugaises.  

Le premier ministre socialiste avait participé mercredi à un déjeuner à l’Élysée avec le président français au sujet de la présidence portugaise de l’Union européenne au premier semestre 2021.

M. Costa s’était aussitôt placé à isolement et avait annulé un déplacement prévu à Sao Tomé-et-Principe et en Guinée-Bissau, deux anciennes colonies portugaises en Afrique.

« Je maintiens mon activité et mon agenda de travail à distance. Je me sens bien et sans aucun symptôme », avait-il écrit dans un message publié sur son compte Twitter.  

Outre M. Costa, plusieurs autres dirigeants européens ont été mis en quarantaine après avoir rencontré M. Macron.