(Kiev) Kiev s’efforcera d’obtenir une compensation « maximale » de l’Iran pour les proches des victimes de l’écrasement d’un avion de ligne ukrainien abattu en janvier par les forces iraniennes, a assuré jeudi le chef de la diplomatie ukrainienne.

Agence France-Presse

« Le ministère des Affaires étrangères s’efforcera d’obtenir une compensation maximale », a déclaré Dmytro Kouleba dans une vidéo diffusée par son service de presse, après le début des discussions sur le sujet avec une délégation iranienne jeudi à Kiev.

Le Boeing 737 d’Ukraine International Airlines en direction de Kiev s’était écrasé peu après le décollage de Téhéran le 8 janvier, entraînant la mort des passagers et de l’équipage, 176 personnes au total, en majorité des Iraniens et des Canadiens.

Après trois jours de démentis, les forces armées iraniennes avaient reconnu avoir abattu l’avion par « erreur ».

Aux yeux de M. Kouleba, ces compensations permettront d’« apaiser au moins un peu la douleur et le chagrin des proches » des victimes.

« Le processus ne sera pas facile », a-t-il reconnu. Mais l’Ukraine « va obtenir justice, peu importe combien de temps et d’efforts cela demande ».