(Rome) Près de 17 000 professionnels de la santé ont été infectés par le coronavirus en Italie, et les deux tiers d’entre eux sont des femmes, selon un bilan rendu public vendredi par l’Institut supérieur de la Santé (ISS).

Agence France-Presse

Ce chiffre représente 10 % du total des infections dans le pays.  

Parmi les 16 991 professionnels infectés par le coronavirus 43,2 % sont des infirmiers et des obstétriciens, 19 % des médecins hospitaliers, 9,9 % des travailleurs médico-sociaux, 19,2 % appartenant à d’« autres professions de santé », selon le rapport de l’ISS présenté lors d’une conférence de presse.

L’Institut précise que leur âge moyen est de 42 ans, que plus de deux sur trois sont des femmes et qu’une large majorité des cas (70,9 %) exerce en milieu hospitalier.

La médecine de ville est moins sévèrement touchée, 0,8 % des contaminés étant des médecins de famille ou des pédiatres libéraux et 2,3 % d’« autres médecins ».

Selon un bilan communiqué jeudi par la fédération nationale des ordres de médecins (FNOMCEO), la pandémie a tué 125 médecins en Italie.

Elle a causé au total le décès de 22 170 personnes, selon les données officielles publiées jeudi par la Protection civile.