(Marseille) Environ 2000 masques chirurgicaux ont été volés dans un hôpital de Marseille, dans le Midi de la France, en pleine crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

Agence France-Presse

Les boîtes de masques volées étaient stockées au niveau du bloc central de l’hôpital public de la Conception dont l’accès est réservé aux personnels de santé habilités et aux patients opérés, rapporte le journal La Provence, citant l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille.

Une enquête interne est en cours « pour retrouver le ou les auteurs des faits », ajoute la direction hospitalière, qui a diffusé à l’ensemble de son personnel une note « pour rappeler que l’usage de ces masques est strictement réservé à l’exercice professionnel ».

PHOTO JEAN-PHILIPPE KSIAZEK, AFP

Un premier répondant de la ville de Lyon, bloquant l'accès à une aile de la gare d'autocars, la semaine dernière, quand un périmètre de sécurité avait été dressé autour d'un autocar en provenance de l'Italie, avec un cas potentiel de COVID-19 à bord.

À la suite de ce vol, des consignes ont été diffusées dans tout le réseau hospitalier de Marseille « afin de sécuriser les stocks (masques, solutions hydro-alcooliques) et d’éviter que ce type d’incident se reproduise ».

L’administration des hôpitaux s’est voulue rassurante : « Le stock restant est suffisant pour assurer l’activité du bloc et de nouvelles commandes ont été passées pour un réapprovisionnement rapide ».

Un quatrième décès en France d’une personne contaminée par le nouveau coronavirus a été annoncé mardi par le ministère de la Santé, tandis que la barre des 200 cas confirmés était dépassée.

Emmanuel Macron a annoncé mardi que l’État français réquisitionnerait « tous les stocks et la production de masques de protection » chez les fabricants et les distributeurs pour les fournir aux soignants et aux personnes atteintes du nouveau coronavirus.