(Istanbul) Le chef d’État turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé mercredi que l’ancien président égyptien Mohamed Morsi avait été « tué », imputant la responsabilité de sa mort aux autorités égyptiennes.

Agence France-Presse

« Dans le tribunal, il s’était tordu sur le sol pendant vingt minutes. Les autorités n’ont rien fait pour lui venir en aide. Il a été tué et n’est pas mort de causes naturelles », a dit M. Erdogan lors d’une réunion électorale à Istanbul.

Il a affirmé qu’il « ferait tout » pour faire traduire les responsables égyptiens « devant les tribunaux internationaux ».

M. Erdogan, issu comme M. Morsi de la mouvance islamiste, l’avait qualifié de « martyr » après l’annonce de son décès lundi, et accusé les « tyrans » au pouvoir en Égypte d’être responsables de sa mort, une allusion au président Abdel Fattah al-Sissi.

Mohamed Morsi, décédé après une audience au tribunal, a été enterré mardi au Caire en toute discrétion et sous haute surveillance, après avoir passé près de six ans derrière les barreaux.

Les relations entre la Turquie et l’Égypte sont quasiment inexistantes depuis que l’armée égyptienne, alors dirigée par Abdel Fattah al-Sissi, a renversé le président Morsi.

M. Erdogan et des milliers de personnes ont participé mardi à des prières funéraires à la mémoire de Morsi à Istanbul.