Le trafic aérien de l'aéroport de Hanovre, dans le nord de l'Allemagne, a repris samedi soir après l'intrusion dans l'après-midi d'un véhicule sur le tarmac, a annoncé la police locale qui a écarté la piste terroriste.

Mis à jour le 29 déc. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Rapidement interpellé par les forces de l'ordre, le conducteur, un européen âgé d'une vingtaine d'années et toujours en garde à vue, « était drogué » : des tests à la cocaïne et aux amphétamines se sont révélés positifs, a expliqué la police.

« Un incident de sécurité s'est produit à l'aéroport de Hanovre vers 15 h 40 (9 h 40, heure de l'Est). Un homme a cassé une barrière avec une voiture et s'est rendu sur le tarmac », avait écrit sur le réseau social Twitter la police de Hanovre.  

La voiture, immatriculée en Pologne, a été fouillée par les enquêteurs qui n'y ont trouvé aucune arme, a affirmé à l'agence dpa un porte-parole de la police.

Si les autorités ont exclu la piste terroriste, précisant que l'individu avait certainement agi seul, elles n'ont pas pu encore expliquer son geste.

« L'aéroport de Hanovre a repris ses opérations depuis environ 20 h 05 », a twitté la police dans la soirée.

Durant les opérations de sécurisation de l'aéroport, une partie du terminal A avait été fermé, mais les deux autres terminaux étaient restés ouverts, avait précisé la police à dpa.

Les avions devant atterrir à Hanovre, une vingtaine selon dpa, ont été déroutés vers d'autres aéroports, avait-elle indiqué. Au moins 13 décollages ont dû être retardés.

En 2017, 5,87 millions de passagers ont transité par cet aéroport international.