Le prince Charles s'est élevé lundi contre «la montée manifeste de l'antisémitisme» au Royaume-Uni et a dénoncé d'«autres formes toxiques et dégradantes d'intolérance» après une série d'attaques contre des mosquées.

Publié le 24 juin 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le prince s'exprimait lors d'une fête organisée pour le départ de Jonathan Sacks, grand rabbin du Royaume-Uni.

«Votre mandat de grand rabbin a été parcouru du principe essentiel que ce pays a longtemps porté, le principe de la tolérance», a-t-il déclaré.

«Je crains parfois qu'une reconnaissance insuffisante ne soit donnée au rôle des communautés croyantes dans la transmission de ce principe, et je me joins à vous (pour observer), avec une inquiétude croissante, la montée manifeste de l'antisémitisme, en même temps que d'autres formes toxiques et dégradantes d'intolérance.»

Une enquête de police est en cours après la découverte d'une bombe artisanale dans une mosquée du centre de l'Angleterre, représailles les plus récentes du meurtre d'inspiration apparemment islamiste du soldat Lee Rigby à Londres.