Le trafic aérien revenait à la normale samedi matin à l'aéroport parisien Roissy-Charles de Gaulle après les perturbations et les nombreuses annulations liées à la neige et au froid vendredi, a constaté un journaliste de l'AFP.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Sur les écrans d'affichage des terminaux 2E et 2F, qui font partie de la plate-forme de correspondance d'Air France et de l'alliance Skyteam, quasiment tous les vols portaient la mention à l'heure.

À l'extrémité du terminal 2F, au niveau des départs, les agents de la sécurité civile ont replié les lits de camp déployés la veille pour accueillir les quelque 200 voyageurs coincés à l'aéroport pour le réveillon de Noël.

Au guichet de la compagnie Air France, la file d'attente se déployait désormais sur quelques mètres contre environ 200 la veille.

«Tout est en cours de normalisation», a précisé à l'AFP une porte-parole de la compagnie.

400 vols avaient été annulés vendredi en raison de la neige et du froid.

Sur les rails, en raison des chutes de neige des derniers jours, le trafic des trains à grande vitesse (TGV) était encore perturbé par des limitations de  vitesse pour éviter l'endommagement du matériel par des projections de glace accrochée aux parties basses des rames.

Cette limitation de vitesse entraînait des retards allant de 30 minutes à 1h30 dans le Nord, l'Est et le Sud-Est. Aucune restriction n'était en vigueur dans la zone Ouest-Sud-Ouest.

Les Eurostar et Thalys affichaient eux des retards allant de 30 à 40 minutes.

Sur les routes, la circulation, perturbée vendredi par la neige et le gel, revenait également à la normale samedi matin. Le trafic était fluide sur l'ensemble du pays.