L'ex-premier ministre français Lionel Jospin a conseillé lundi à Nicolas Sarkozy de faire attention aux propos tenus «en off», estimant «exactes» les informations de Libération selon lesquelles le président français aurait jugé José Luis Zapatero «peut-être pas intelligent».

Mis à jour le 20 avr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

«J'ai tendance à penser, compte tenu de ce que je vois et ayant été dans des fonctions proches, que ce qui a été rapporté par le journal Libération doit être exact à mon avis», a déclaré M. Jospin à la radio publique Radio-Canada.

«Il y avait trop de convives présents», pour que les informations de Libération soient fausses, a-t-il ajouté, interrogé sur la polémique entourant des propos attribués à Nicolas Sarkozy, qui, selon le journal français, aurait déclaré à des parlementaires que le premier ministre espagnol Zapatero n'était «peut-être pas intelligent...».

Ces propos ont été formellement démentis par l'Elysée, et par certains députés présents lors du déjeuner privé, mais ont été vivement critiqués par plusieurs médias européens, y voyant «le complexe de supériorité» du dirigeant français.

«Il faut faire très attention, même aux +off+, comme on dit (ndlr: des propos ne devant pas être cités) parce que c'est là qu'on ne fait pas attention», a estimé l'ancien chef de gouvernement français, qui devait donner une conférence lundi soir à l'Université de Montréal sur «Les premières leçons de la crise financière et économique».