(Washington) Le nombre des décès provoqués par la pandémie de coronavirus aux États-Unis a dépassé les 2000 samedi, tandis que le nombre des cas bondissait à plus de 120 000, selon l’Université Johns Hopkins, dont le décompte fait référence.

Agence France-Presse

Les États-Unis sont le pays au monde ayant enregistré le plus grand nombre de cas confirmés (121 117). Le nombre des morts (2010) a doublé depuis mercredi, lorsqu’il avait franchi la barre des 1000.

Ces chiffres de mortalité liée au coronavirus restent très inférieurs à ceux de l’Italie (plus de 10 000 décès), de l’Espagne (près de 6000) qui sont les pays où ils progressent le plus en ce moment.

Devenu l’épicentre de la pandémie aux États-Unis, l’État de New York, que le président Donald Trump a dit samedi envisager de placer en quarantaine, est de loin le plus concerné, avec plus de 50 000 cas à lui seul.