(Los Angeles) Le remplaçant au Sénat américain de la vice-présidente élue Kamala Harris a été dévoilé mardi : il s’agira d’Alex Padilla, qui deviendra le premier Hispanique à représenter la Californie à la chambre haute des États-Unis.

Agence France-Presse

Fils d’immigrés mexicains, Alex Padilla, 47 ans, a été désigné par le gouverneur de Californie Gavin Newsom, qui le qualifie de « guerrier pour le droit de vote et le rêve américain » dans un communiqué.

Sa nomination intervient après des mois d’intense lobbying parmi les démocrates de Californie, un État où la minorité hispanique représente 40 % de la population, en vue de désigner le remplaçant de la future vice-présidente des États-Unis.

Élevé par un père cuisinier et une mère femme de ménage, Alex Padilla a grandi dans un quartier de Los Angeles touché par la violence des gangs.  

Il a travaillé un temps comme ingénieur informatique sur des logiciels pour satellites avant d’entrer en politique à la fin des années 1990, à un moment où les discours anti-immigration fleurissaient en Californie.