L'armée mexicaine a découvert un tunnel situé à la frontière avec les États-Unis reliant l'État mexicain de Sonora à l'État américain d'Arizona, probablement utilisé pour le trafic de drogue, a annoncé vendredi le secrétariat mexicain à la Défense.

Mis à jour le 17 août 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'entrée du tunnel se situe dans une maison en construction dans la ville de San Luis Rio Colorado, dans l'État de Sonora, à proximité de la frontière, et conduit à un commerce désaffecté dans la ville américaine voisine de San Luis, en Arizona.

«Le personnel militaire a localisé un tunnel situé dans un bâtiment, qui semble avoir été utilisé pour le transport de drogues illégales», a déclaré le secrétariat à la Défense dans un communiqué.

Sur des images diffusés par ce ministère, on peut voir l'entrée du tunnel du côté mexicain, à l'intérieur de la maison. À l'étage, une petite porte donne accès par un escalier à un couloir méticuleusement couvert de planches de bois.

À l'intérieur de la maison, les images montrent un lit couvert d'objets divers, comme des bouteilles d'eau et quelques vêtements.

Sur un mur sont accrochés un cadre représentant la «Santa Muerte» et «San Malverde», deux figures révérées par les criminels actifs dans le narco-trafic, qui les invoquent pour obtenir leur protection.

Les images prises du côté américain montrent des tables métalliques comme celles utilisées dans les cuisines des établissements de restauration, abandonnées et couvertes de poussière.

On y voit également une photo, prise depuis la rue, de cette construction qui semble avoir fait partie d'une chaîne de restauration rapide.

Le tunnel a été minutieusement construit, avec des systèmes de ventilation, d'éclairage, des parois et un plafond de bois, a expliqué une source militaire qui ne souhaite pas être idenfiée.

Sur place, aucune drogue n'a été trouvée, mais ce passage a probablement été utilisé par les narcotrafiquants, puisque plusieurs autres tunnels construits par divers groupes criminels ont été découverts le long de la frontière.

Ces passages souterrains ont également été utilisés pour le déplacement des migrants clandestins qui cherchent à entrer aux États-Unis.