Le gouverneur de Californie a décrété l'état d'urgence dans le comté de San Diego où des feux de forêt ont déjà détruit de nombreuses résidences.

ASSOCIATED PRESS

Jerry Brown a annoncé sa décision en début de soirée, vendredi, alors que les flammes ont traversé la communauté d'Alpine, à 32 kilomètres à l'est de San Diego.

D'après des médias présents sur les lieux, au moins cinq maisons ont été détruites par le feu et il est probable qu'une douzaine d'autres ont subi le même sort.

D'après les services d'incendie, les pompiers ont réussi à stopper la progression du feu qui couvre déjà 400 acres, mais les zones encore actives menacent des propriétés.

Ailleurs dans le comté, un brasier de 330 acres sur le Camp Pendleton, une base de la marine, a forcé l'évacuation de 750 résidences. Les pompiers disent avoir maîtrisé environ 40 pour cent de ce foyer d'incendie.

Un pompier aurait été traité pour de légères brûlures au visage.

Trois foyers d'incendie se sont déclarés presque simultanément dans le comté de San Diego vendredi. La force des vents aurait aussi compliqué la tâche des services d'incendie.

Les grandes chaleurs et de forts vents ont contribué au déclenchement de nombreux incendies sur la Côte-ouest américaine. Au moins une personne a perdu la vie.

Canicule record 

L'Ouest américain était en proie vendredi à une canicule record, attisant des dizaines d'incendies massifs qui nécessitaient l'évacuation de centaines de personnes, avec une victime civile en Californie et l'état d'urgence déclaré près de San Diego.

«De larges feux s'étendent à travers le pays, de la Floride à l'Alaska», avec «actuellement soixante vastes incendies qui ont consumé plus de 333 000 hectares», indiquait vendredi sur son site le Centre national interagence de prévention des incendies (NIFC), tandis que les températures s'élevaient par endroits bien au-dessus des 40 degrés.

Vingt de ces incendies brûlaient en Alaska, 7 au Nouveau-Mexique, 4 en Californie, 8 dans le Colorado, d'autres dans le Nevada, l'Arizona ou au sud du pays (Texas et Floride).

L'agence californienne de lutte contre les feux, Calfire, a indiqué sur Twitter que le feu dit de Klamathon dans le comté de Siskiyou, près de la frontière avec l'Oregon, a fait une victime civile qui était en train d'être identifiée. Les circonstances de son décès n'ont pas été précisées.

Des évacuations obligatoires étaient en place, notamment dans la région viticole de la Napa Valley ou au sud de la Californie près de San Diego, où le gouverneur de Californie Jerry Brown a déclaré l'état d'urgence vendredi soir à cause de l'incendie dit de «West Fire».

Il s'est déclaré vendredi et se propageait rapidement. Il a déjà détruit des maisons, en menace d'autres, et a forcé la fermeture de routes», d'après la déclaration d'état d'urgence du gouverneur.

Les températures caniculaires qui ont battu plusieurs records historiques, notamment à Los Angeles vendredi, compliquaient le travail des autorités. Il faisait 42 degrés en début de soirée à Los Angeles, 45 degrés à Palm Springs - à deux heures à l'est dans le désert californien - 44 degrés à Phoenix en Arizona, 43 degrés à Las Vegas dans le Nevada.

Déjà 1,17 million d'hectares sont partis en fumée aux États-Unis depuis le début de l'année, soit plus que les deux dernières années à la même époque, mais moins qu'il y a trois ans quand plus de 1,25 million d'hectares avaient déjà été consumés par les flammes.