Source ID:; App Source:

| Commenter Commentaires (3)

Philippe Rouzier

Retraité de l'Université Laval, Philippe Rouzier se trouvait dans sa maison de Port-au-Prince quand la terre a tremblé. Sa femme, la biologiste Marilise Neptune Rouzier, et lui, recevaient sa belle-soeur Mireille et son beau-frère, Georges Anglade. Seule Mme Neptune Rouzier a survécu au séisme.

Philippe Rouzier avait enseigné l'économie pendant quelques années à l'Université Laval durant les années 70. L'ancien résidant de Sainte-Foy était reparti dans son pays d'origine au début des années 80, quelques années avant la chute de Duvalier.

«Il trouvait qu'il serait plus utile en Haïti qu'au Québec», se souvient son ami Adrien Chavannes, président de l'association haïtienne de Québec. «C'était quelqu'un de très engagé.»

Au début des années 90, Philippe Rouzier avait fait partie de l'équipe économique de l'ancien président haïtien Jean-Bertrand Aristide. Depuis quelques années, il travaillait comme conseiller pour le Programme des Nations unies pour le développement en Haïti.

Lors de son dernier voyage dans son pays natal, le consul honoraire d'Haïti à Québec, Jean Moisset, avait vu son ami Philippe Rouzier dans un colloque. «Il avait l'air très en forme, se souvient-il. C'est vraiment une grande perte.»

Avec Marc Allard, Le Soleil

Vous avez connu cette personne? Partagez vos souvenirs ci-bas.  




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer