De minuscules traces de radiation provenant de la centrale nucléaire japonaise endommagée ont atteint Las Vegas, mais des scientifiques affirment que cela ne pose pas de risques pour la santé.

Publié le 26 mars 2011
ASSOCIATED PRESS

Des quantités infimes d'isotopes radioactifs d'iode-131 et de xénon-133 ont atteint une station de détection près du Musée des tests nucléaires de la ville cette semaine, a déclaré Ted Hartwell, responsable du Programme de surveillance environnementale communautaire du Desert Research Institute.

M. Hartwell a ajouté qu'il était certain que les isotopes provenaient du Japon car ceux-ci n'étaient pas habituellement détectés au Nevada. Il a cependant indiqué que les taux de radiation étaient bien inférieurs aux niveaux qui pourraient représenter un risque pour la santé.

D'autres stations de surveillance de l'ouest des États-Unis ont également détecté des traces de radiation provenant du Japon, y compris en Californie, au Colorado, à Hawaï et dans l'État de Washington.

Des responsables de la Santé du Nevada ont dit ne pas s'attendre à des risques pour l'État en lien avec les émissions radioactives japonaises en raison de la distance devant être parcourue par les matériaux irradiés­.