Des défenseurs des droits de l'Homme ont à nouveau exigé la libération du Nobel de la paix Liu Xiaobo, le dissident chinois célébrant mardi son anniversaire de 55 ans, toujours détenu dans une prison du nord-est de la Chine.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ancienne figure de proue du mouvement pour la démocratie de Tiananmen en 1989, cet intellectuel a été condamné le jour de Noël 2009 à 11 ans de prison pour «subversion» après avoir corédigé la «Charte 08», un texte qui réclame une démocratisation de la Chine.

L'ONG Chinese Human Rights Defenders (CHRD), un réseau basé à Hong Kong de militants des droits de l'Homme, a annoncé «saisir cette occasion pour souhaiter un joyeux anniversaire à Liu Xiaobo et appeler une nouvelle fois à sa libération immédiate et sans condition».

Liu Xiaobo, unique Nobel de la paix emprisonné dans le monde, est devenu le 8 octobre le premier citoyen chinois à se voir décerner la prestigieuse récompense.

En son absence et celle de sa famille, le prix lui a été remis de façon symbolique le 10 décembre à Oslo, l'opposant étant représenté par une chaise vide.

CHRD a souligné que le dissident passait ce vendredi son premier anniversaire dans la prison de Jinzhou, dans la province du Liaoning, mais qu'il n'était pas libre non plus lors de ses précédents anniversaires.

En 2009, il était détenu à Pékin et en 2008 il se trouvait placé sous surveillance policière à l'écart de la capitale chinoise.