BP s'est dit vendredi «encouragé» par les résultats obtenus jusqu'ici du test crucial mené sur le puits de pétrole dans le golfe du Mexique, qui doit déterminer si l'écoulement peut continuer à être stoppée, a indiqué un responsable du groupe britannique.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les résultats sont encourageants», a indiqué Kent Wells, vice-président du géant pétrolier, à propos du test, qui a permis jeudi à BP d'arrêter la fuite de pétrole qui souille le Golfe depuis près de trois mois.

BP a commencé jeudi ce test visant à évaluer la résistance du puits à l'origine de la pire marée noire de l'histoire des États-Unis, provoquée par l'explosion, le 20 avril, puis le naufrage, le 22 avril, de la plateforme Deepwater Horizon au large des côtes de Louisiane (sud).

Cette opération sert à vérifier, en mesurant la pression, si le puits peut être scellé sans risque de nouvelles fuites ailleurs dans le coffrage de l'installation, qui descend à 4 km de profondeur sous terre.

«La pression continue de monter (...) ce qui est conforme avec les analyses des ingénieurs de BP», a précisé M. Kent.