Source ID:380151; App Source:cedromItem

En quatre mots: George Zimmerman face à la justice

La crédibilité de George Zimmerman est au coeur... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

La crédibilité de George Zimmerman est au coeur de l'affaire. L'homme de 29 ans affirme avoir été attaqué par Martin, 17 ans, qu'il avait pris en filature dans son quartier de Sanford, en Floride, car il trouvait son comportement étrange.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'affaire Trayvon Martin

International

L'affaire Trayvon Martin

Le meurtre du jeune Noir Trayvon Martin, tué par balle par un patrouilleur-citoyen en Floride, a suscité un intense débat aux États-Unis. Le tireur George Zimmerman, plaidant la légitime défense, a dans un premier temps échappé à toute accusation avant que l'indignation de la population, les multiples manifestations et l'attention médiatique soulevée par l'affaire ne poussent la justice américaine à accuser Zimmerman de meurtre non prémédité. »

Sur le même thème

(Los Angeles) Le procès du meurtrier de Trayvon Martin, George Zimmerman, a débuté hier, en Floride. Zimmerman a tué Martin un soir de février 2012 et affirme avoir agi en légitime défense. Quatre mots pour comprendre l'ouverture d'un procès où les vieux démons américains du racisme côtoient l'épineuse question des armes à feu. 

Jurés

La sélection des jurés a commencé hier. Cent personnes seront interrogées par la juge Debra Nelson, l'avocat de la poursuite Bernie de la Rionda et l'avocat de la défense Mark O'Mara. Six jurés seront choisis pour le procès, qui devrait durer six semaines. S'il est reconnu coupable, George Zimmerman risque la prison à perpétuité. Le meurtre de Trayvon Martin, un jeune de race noire qui n'était pas armé, a provoqué un soulèvement dans la communauté noire de Floride, et le verdict du procès sera abondamment suivi dans l'État et au-delà.

Crédibilité

La crédibilité de George Zimmerman est au coeur de l'affaire. L'homme de 29 ans affirme avoir été attaqué par Martin, 17 ans, qu'il avait pris en filature dans son quartier de Sanford, en Floride, car il trouvait son comportement étrange. Zimmerman reconnaît avoir tué Martin, mais dit avoir agi en légitime défense quand le jeune homme a commencé à le frapper et à cogner sa tête sur le trottoir. Des photos ensanglantées de son visage et de sa tête ont été prises par les policiers le soir du meurtre. La poursuite affirme que Zimmerman a provoqué l'affrontement en suivant Martin, qui n'était pas armé et qui rentrait retrouver son père après une course au dépanneur.

Enregistrement

Un enregistrement d'un appel au 9-1-1 fait par une voisine durant l'altercation entre Zimmerman et Martin sera probablement présenté au procès. On peut y entendre, au loin, une voix qui appelle à l'aide, puis un coup de feu. Zimmerman affirme que c'est lui qui criait à l'aide, alors que la poursuite prétend que c'est Trayvon Martin. Des experts qui ont analysé l'enregistrement ne sont pas arrivés à une conclusion unanime. Une loi controversée en Floride permet à une personne armée de se défendre seulement si sa vie est en danger.

Témoins

George Zimmerman va sans doute témoigner lors du procès et dire qu'il craignait pour sa vie quand il a été roué de coups et cloué au sol par Martin. Un autre témoignage attendu est celui de l'amie de Travon Martin, qui parlait au téléphone avec lui au moment de l'altercation. La jeune femme dit que Martin était nerveux et disait qu'il était suivi par un homme étrange.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer