Des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche soir à Istanbul à l'appel d'un parti islamiste turc pour exprimer leur soutien au président déchu égyptien Mohamed Morsi, a constaté un photographe de l'AFP.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous sommes à tes côtés, Morsi», «nous sommes tous des musulmans, nous sommes tous des frères», a scandé la foule, réunie par le Parti de la Félicité (SP) près des murailles byzantines d'Istanbul pour un «meeting d'opposition aux coups d'État et de soutien à l'Égypte».

La foule, qui agitait de nombreux drapeaux égyptiens et palestiniens, a également conspué le général Abdel Fattah al-Sissi, ministre de la Défense et nouvel homme fort du pays depuis l'éviction de M. Morsi par l'armée le 3 juillet.

«L'Égypte a connu beaucoup de pharaons, mais pour chaque pharaon il y a un Moïse, pour chaque Sissi il y a un Morsi», a déclaré Selman Esmerer, président de la branche stambouliote du SP.

La manifestation intervient alors que M. Morsi et d'autres membres de la confrérie islamiste des Frères musulmans étaient interrogés dimanche par la justice égyptienne, qui a décidé du gel des avoirs de 14 responsables islamistes, dans le cadre de l'enquête sur les violences sanglantes des dernières semaines.

Le premier ministre turc islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan, proche de M. Morsi, a affiché un soutien sans faille à son allié, qualifiant de «coup d'État» son éviction par l'armée.

«En ce moment, mon président en Égypte est Morsi parce qu'il a été élu par le peuple», a déclaré samedi M. Erdogan.