Des combats opposant les forces gouvernementales libyennes et des groupes armés à Bani Walid, ancien bastion du régime déchu de Mouammar Kadhafi, ont fait samedi au moins 26 morts et plus de 200 blessés, selon un décompte de l'AFP basé sur les bilans de deux hôpitaux.

Publié le 20 oct. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Un précédent bilan faisait état de 9 morts et 122 blessés.

«Le bilan des martyrs de l'armée nationale dans les affrontements en cours contre les groupes armés hostiles à la légitimité a atteint 22 martyrs», ont indiqué des sources de l'hôpital de Misrata citées par l'agence libyenne Lana.

«Le bilan des blessés a dépasse 200», a-t-on ajouté de même source

Le directeur adjoint de l'hôpital de la ville voisine et rivale de Bani Walid a fait état de son côté de «quatre morts, dont une fille de trois ans».

«Les affrontements et les bombardements ont fait 20 blessés, parmi lesquels figurent des personnes en état critique», a ajouté Abdallah Mansouri, précisant que la ville a retrouvé le calme à une heure tardive samedi.

Des témoins avaient indiqué que le principal hôpital de Misrata était débordé avec l'arrivée de dizaines de blessés.

Plus tôt, le colonel Ali al-Chikhi, porte-parole du chef d'état-major, a déclaré que des troupes avançaient «vers le centre de Bani Walid», une ville accusée d'abriter des fidèles de l'ancien régime recherchés par la justice.

L'offensive coïncide avec le premier anniversaire de la mort de Mouammar Kadhafi, capturé puis tué le 20 octobre 2011, dans sa ville natale de Syrte.