Source ID:; App Source:

Japon : le taux de chômage baisse à 2,2 % en mai

Le taux de chômage des femmes s'est établi... (Photo Eugene Hoshiko, archives AP)

Agrandir

Le taux de chômage des femmes s'est établi à 2,0% (-0,1 point sur un mois) et celui des hommes a régressé de 0,4 point à 2,4%.

Photo Eugene Hoshiko, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tokyo

Le taux de chômage au Japon a baissé de 0,3 point sur un mois en mai, à 2,2% de la population active, son plus bas niveau depuis près de 26 ans, selon des statistiques publiées vendredi par le ministère des Affaires intérieures.

Le taux de chômage des femmes s'est établi à 2,0% (-0,1 point sur un mois) et celui des hommes a régressé de 0,4 point à 2,4%.

Ces ratios ne prennent en compte que les personnes n'ayant pas du tout travaillé dans le mois considéré. Ces données masquent en outre de grands écarts entre les différents secteurs d'activité et régions.

Dans le même temps, les conditions d'emploi sont encore devenues plus favorables, avec 160 offres pour 100 demandes en mai (contre 159 pour 100 en avril), selon ces chiffres. Un rapport inédit depuis janvier 1974, divers secteurs (petits commerces, bâtiment, prise en charge des petits enfants et personnes âgées) souffrant d'un manque criant de main-d'oeuvre.

Cette situation de pénurie force le gouvernement à envisager de laisser entrer davantage de travailleurs étrangers, pour combler les manques actuels et tenter d'éviter qu'ils ne s'étendent à d'autres activités.

Un nouveau statut de visa va être créé qui permettra en théorie à des immigrés ayant des qualifications inférieures à celles habituellement requises d'entrer sur le territoire japonais pour y travailler.

Reste que même si trouver un emploi n'est pas très compliqué dans l'archipel et même si les salaires tendent à augmenter dans les secteurs victimes de pénurie de main-d'oeuvre, les Japonais restent notablement inquiets pour leur avenir.

Ils s'ingénient, dans la mesure du possible, à faire des économies, bridant leurs dépenses et les réservant aux principaux besoins (nourriture, transports, loyer/eau/électricité, éducation), au demeurant onéreux.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer