Le bilan de l'incendie accidentel d'un hôpital dans l'est de l'Inde est monté mardi à 20 morts après un nouveau décès, a annoncé la police au lendemain du drame.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le feu s'était déclaré lundi soir dans le service des dialyses d'un hôpital de Bhubaneswar, capitale de l'État indien d'Odisha, et s'était rapidement propagé à l'unité de soins intensifs, tuant 19 personnes.

Mais un patient rescapé de l'hôpital est décédé mardi de ses blessures, a indiqué à l'AFP l'inspecteur de police Sharat Kumar Sahu.

Une quarantaine de patients se trouvaient en soins intensifs au moment de l'incendie. À la suite de cet événement, trois employés de l'hôpital ont été suspendus par les autorités, a précisé la police.

En tout, les pompiers ont sauvé une centaine de personnes des flammes, brisant parfois des fenêtres pour pouvoir les évacuer du bâtiment. Il a fallu près de cinq heures pour pouvoir contrôler le feu.

En 2011, plus de 90 patients avaient péri dans un incendie qui avait ravagé un hôpital de Calcutta. Seize responsables de cet établissement doivent être jugés prochainement, accusés d'homicide, de non-respect des règles de sécurité et de négligence.