Le naufrage vendredi au large de la Birmanie d'un traversier avec quelque 200 personnes à bord, a fait plus de cinquante morts, selon un nouveau bilan communiqué lundi par la police.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Aung Takon 3 faisait la liaison entre Kyaukphyu et Sittwe, grande ville de l'État Rakhine, dans l'ouest de la Birmanie, quand il a coulé vendredi soir.

«Nous avons trouvé 18 nouveaux corps aujourd'hui et nous poursuivons nos recherches» a indiqué à l'AFP un responsable de la police de Kyaukphyu, qui a ajouté que le bilan s'élevait désormais à 52 morts.

Les médias officiels birmans ont annoncé lundi que le traversier transportait 218 passagers et membres d'équipage lorsqu'il a coulé.

Mais des résidants ont exprimé leurs craintes qu'il y ait eu bien plus de passagers non enregistrés sur le traversier.

Malgré les tensions interethniques parfois meurtrières dans l'État Rakhine, entre la majorité bouddhiste et la minorité musulmane, cette région de Birmanie accueille de nombreux touristes, attirés par ses plages.