Le brise-glace américain lancé au secours d'un bateau de pêche australien prisonnier des glaces dans l'Antarctique s'approchait du but vendredi en naviguant entre de nombreux icebergs, ont annoncé les autorités néo-zélandaises.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'Antarctic Chieftain, un chalutier de 63 mètres, est piégé depuis mardi à environ 900 milles marins (1650 kilomètres) au nord-est du détroit de McMurdo.

Son hélice est endommagée, a indiqué Greg Johnston, du Centre de coordination de secours néo-zélandais, dans un communiqué. La coque est en revanche intacte et les 27 membres d'équipage sont sains et saufs.

«L'équipage est en sécurité à bord, les vivres sont abondants et l'intégrité du navire n'est pas menacée», a précisé Greg Johnston, ajoutant que le bateau n'avait pas rejeté de mazout à la mer.

Le brise-glace des garde-côtes américains Polar Star se trouvait vendredi à environ 100 miles nautiques du bateau et devrait l'atteindre vendredi soir ou samedi matin.

«Nous naviguons dans une zone de glace épaisse, en évitant des icebergs massifs» dans des conditions de faible visibilité, a témoigné le commandant du Polar Star, Matthew Walker, cité dans un communiqué séparé.

Le Polar Star doit libérer le bateau australien des glaces, tandis qu'un autre navire l'escortera ou le remorquera jusqu'au port le plus proche.