L'élection du maire dans un village philippin s'est décidée à pile ou face en raison d'une égalité parfaite de voix entre les deux candidats finalistes, a-t-on appris jeudi de source officielle.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Marvic Feraren, un membre libéral de la majorité présidentielle, a été déclaré vainqueur après avoir fait retomber une pièce de monnaie face en l'air à deux reprises, contre une seule pour son adversaire.

Il a toutefois fallu deux tours de tirage au sort puisqu'une première série avait encore mis les deux candidats à égalité.

«Ils ont finalement accepté le résultat tous les deux. Ils se sont serré la main et se sont embrassés», a expliqué à l'AFP Reny Pagilagan, responsable des opérations électorales à San Teodoro, une commune de 16 000 habitants du centre de l'archipel philippin.

Les élections locales et nationales de lundi, à mi-mandat présidentiel, ont renforcé le chef de l'État Benigno Aquino qui a engagé des réformes pour tenter de sortir des millions de Philippins de la pauvreté.