Le président américain Barack Obama a appelé vendredi les autorités birmanes à libérer l'opposante Aung San Suu Kyi qui fête samedi son 65e anniversaire, ainsi que les autres prisonniers politiques «immédiatement et sans condition».

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Une fois encore, j'appelle le gouvernement birman à libérer Aung San Suu Kyi et tous les prisonniers politiques immédiatement et sans condition et leur permettre de construire une Birmanie plus stable et plus prospère qui respecte les droits de ses citoyens», a dit le président américain dans un communiqué.

«A l'occasion de son 65e anniversaire le 19 juin, je transmets mes pensées à Aung San Suu Kyi, seule lauréate du Prix Nobel de la Paix emprisonnée», a-t-il ajouté.

«Sa détermination, son courage et son sacrifice personnel pour oeuvrer en faveur des droits de l'homme et du changement démocratique en Birmanie sont une inspiration pour tous ceux qui défendent la liberté et la justice», a poursuivi M. Obama.

Depuis 2003, Aung San Suu Kyi est restée constamment assignée à résidence. Elle a passé près de 15 ans, en trois périodes distinctes, privée de liberté depuis le début de son combat pour la démocratie en 1988.