Un responsable du gouvernement pakistanais a annoncé l'arrestation par les forces de sécurité d'un homme accusé par l'Inde d'être l'un des cerveaux présumés des attentats de Mumbai (ex-Bombay) qui s'étaient soldés par 171 morts et 294 blessés.

ASSOCIATED PRESS

Ce responsable qui a requis l'anonymat a précisé que Zaki-ur-Rehman Lakhvi était au nombre des 12 personnes arrêtées après un raid des forces de sécurité, dimanche près de Muzaffarabad dans le Cachemire pakistanais, sur le camp d'entraînement présumé utilisé par les islamistes responsables des attaques coordonnées de Mumbai.Islamabad est sous une forte pression pour arrêter les cerveaux présumés des attentats qui se sont soldés par 171 morts et 294 blessés dans la capitale financière et commerciale indienne. Le Pakistan s'est dit prêt à coopérer avec l'Inde à la condition que New Delhi n'apporte la preuve de l'origine de ces attaques en sol pakistanais.

Des militants islamistes s'exprimant sous couvert de l'anonymat en raison de leur appartenance à une organisation interdite, ont affirmé que le camp a été utilisé jusqu'en 2004 par le groupe islamiste interdit Laskhar-e-Taïba, pour former les recrues envoyées pour combattre dans le Cachemire indien. Plus récemment, le camp a été utilisé par Jamaat-ud-Dawa, une organisation soeur du Laskhar, qui s'occupe d'éducation et de charité au travail.