Un groupe se présentant comme les Moujahidine du Deccan a revendiqué les fusillades et explosions en série, qui ont visé mercredi soir la ville de Bombay en faisant près de 60 morts, a rapporté l'agence indienne Press Trust of India (PTI).

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'organisation islamiste a envoyé des courriels à plusieurs médias en revendiquant la série d'attentats qui ont frappé la capitale économique de l'Inde, précise PTI. Un autre groupe peu connu des autorités indiennes, les Forces de sécurité islamiques-Moudjahidine indiens, avait revendiqué la série d'explosions qui avait touché à la fin du mois d'octobre l'État indien de l'Assam (nord-est), faisant près de 80 morts.

Il y a six semaines, New Dehli avait été la cible d'une série d'explosions à la bombe dans plusieurs marchés très fréquentés de la capitale indienne, au cours desquelles 20 personnes avaient trouvé la mort. Ces attentats avaient alors été revendiqués par une organisation se présentant comme les Moujahidine indiens.