(Washington) Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a mis en garde une Chine « de plus en plus agressive » contre toute tentative de changer le statu quo autour de Taïwan, affirmant qu’il s’agirait d’une « grave erreur ».

Agence France-Presse

« Ce que nous voyons, et ce qui nous inquiète vraiment, ce sont des actions de plus en plus agressives de la part des autorités de Pékin en direction de Taïwan », a dit M. Blinken dans une interview diffusée dimanche sur NBC News.

Le chef de la diplomatie américaine a rappelé que les États-Unis avaient un engagement envers le territoire « pour assurer que Taïwan ait la capacité de se défendre et pour soutenir la paix et la sécurité dans l’ouest du Pacifique ».

M. Blinken n’a pas voulu se prononcer sur d’éventuelles réponses militaires de son pays à toute action chinoise impliquant Taïwan.

« Tout ce que je peux vous dire, c’est que ce serait une erreur grave pour n’importe qui d’essayer de changer le statu quo actuel par la force », a-t-il affirmé.

Taïwan, qui jouit d’un système démocratique, est considérée par la Chine comme une province rebelle appelée à rentrer un jour dans son giron, par la force si nécessaire.

Taïwan a rapporté des intrusions de plus en plus nombreuses d’avions chinois dans sa zone aérienne de défense. Une loi américaine oblige les États-Unis à aider Taïwan à se défendre en cas de conflit.