(Manille) Deux personnes au moins ont été tuées et des centaines forcées de quitter leur domicile par des pluies torrentielles qui ont causé des inondations et des glissements de terrain aux Philippines, ont indiqué samedi les autorités.

Agence France-Presse

Des vagues énormes se sont écrasées sur un village côtier sur l’île de Lapu-Lapu dans la province de Cebu (centre) vendredi soir, détruisant des dizaines de maisons et faisant quelque 290 sans-abri, a annoncé le maire Junard Chan sur Facebook.

Les policiers ont découvert les corps de deux femmes âgées tuées dans un glissement de terrain près de Mahaplag dans la province voisine de Leyte, a annoncé la policière Racquel Hernandez à l’AFP.

Un garçon blessé a été dégagé des décombres de sa maison et est soigné, a-t-elle ajouté.

PHOTO ALLAN TANGKAWAN, AGENCE FRANCE-PRESSE

Des résidants de l’île de Lapu-Lapu récupèrent quelques biens dans leur maison détruite.

Près de 1500 personnes ont dû quitter leurs maisons sur l’île de Mindanao (sud) alors que les eaux de crue engloutissaient 13 villages, a déclaré le Conseil national de gestion des catastrophes.

Les Philippines sont frappées chaque année par une vingtaine de tempêtes et typhons qui détruisent les récoltes, les maisons et l’infrastructure dans des zones déjà appauvries.

Une succession de typhon a frappé le pays ces derniers mois, coûtant la vie à 148 personnes, détruisant des centaines de milliers de maisons, et laissant des pans entiers du pays sans électricité.