(Hong Kong) Le consulat du Canada à Hong Kong interdit à son personnel de quitter la ville par affaires, y compris pour se rendre en Chine continentale.

Associated Press

Cette restriction de déplacements, transmise vendredi, survient peu après que la Chine ait confirmé qu’un employé du consulat britannique à Hong Kong, Simon Cheng Man-kit, a été arrêté plus tôt en août à lors d’un séjour Shenzhen pour avoir troublé la paix.

Shenzen est située dans le sud de la Chine continentale, tout juste à côté de Hong Kong.

Le consulat canadien n’a pas dit si l’interdiction appliquée à son personnel était liée à cet incident avec l’employé diplomatique britannique.

Lors de sa rencontre quotidienne avec des représentants des médias d’information, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a dit que la Chine respectait la décision du Canada avant de citer le philosophe chinois Confucius : « un gentleman est ouvert et posé alors qu’un petit homme est malheureux et inquiet ».

M. Geng a assuré que les droits des ressortissants étaient garantis en Chine, mais que ceux qui s’y rendent pour de mauvaises raisons ont intérêt à être extrêmement prudents.

Hong Kong est le théâtre de très importantes manifestations prodémocratie depuis près de trois mois.