(Washington) Donald Trump a déclaré vendredi avoir reçu une nouvelle «superbe lettre» du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui lui a présenté les récents tirs de missiles par Pyongyang comme des représailles aux exercices militaires conjoints menés par les États-Unis et la Corée du Sud.

Agence France-Presse

«Il n’était pas content au sujet des manœuvres militaires», a rapporté le président américain, expliquant avoir reçu jeudi ce message, «vraiment très beau du début à la fin».  

«Vous savez que je ne les ai jamais aimées non plus», a-t-il ajouté à propos des manœuvres, insistant une fois de plus sur son entente avec le numéro un de la Corée du Nord, malgré l’impasse dans les négociations sur le désarmement nucléaire du pays reclus.

Le milliardaire républicain a aussi dit penser qu’il y aurait une quatrième rencontre avec Kim Jong-un, sans toutefois donner plus de précisions, notamment sur le calendrier.

Washington et Séoul ont donné lundi le coup d’envoi d’exercices militaires conjoints annuels, en dépit des mises en garde de Pyongyang, qui prévient que ces manœuvres risquent de faire capoter les pourparlers avec les États-Unis sur le nucléaire.

La Corée du Nord a d’ailleurs réagi en estimant que cela témoignait d’un manque de «volonté politique» des deux pays d’améliorer les relations et d’aller vers la paix.

Parallèlement, les Nord-Coréens ont tiré ces dernières semaines à quatre reprises des missiles de courte portée, des essais déjà publiquement présentés comme un avertissement contre les exercices américano-sud-coréens. Donald Trump a minimisé à plusieurs reprises ces tirs de missiles, estimant qu’ils étaient très «communs».

Le président des États-Unis a déjà critiqué par le passé, notamment après avoir rencontré pour la première fois Kim Jong-un en juin 2018 à Singapour, les manœuvres militaires entre Séoul et Washington, qu’il avait dit juger trop coûteuses et aussi «très provocatrices» – reprenant ainsi à son compte la rhétorique nord-coréenne.

Il avait d’ailleurs annulé les exercices de l’été dernier et ceux prévus au printemps ont été réalisés dans une version revue à la baisse.