(Srinagar) Une personne a été tuée et au moins 70 autres blessées mercredi au Cachemire indien lorsque des manifestants ont aidé des insurgés assiégés en deux endroits par les soldats à s’échapper, ont annoncé la police et les hôpitaux.

Agence France-Presse

Un rebelle présumé a par ailleurs trouvé la mort dans des combats avec les forces indiennes.

Ces affrontements sont presque quotidiens dans la région poudrière du Cachemire, disputée entre l’Inde et le Pakistan depuis la partition de 1947, et où New Delhi fait face depuis trente ans à une rébellion à caractère séparatiste dans la partie sous son contrôle.

Mercredi, des milliers de villageois se sont interposés au cours d’une fusillade entre des militaires et deux insurgés présumés dans la région de Kulgam, dans le sud de la vallée de Srinagar.  

Des témoins et des responsables médicaux ont raconté qu’une cinquantaine de personnes avaient été hospitalisées après que des soldats eurent tiré, notamment à balles réelles, pour repousser les manifestants qui leur jetaient des pierres.

Les combattants séparatistes ont profité de la situation pour prendre la fuite de la maison où ils s’étaient retranchés.

Celle-ci «a été détruite, mais les rebelles se sont échappés dans la confusion. Aucun cadavre n’a été retrouvé dans les débris», a déclaré un haut responsable de la police sous couvert d’anonymat.

Il a affirmé qu’il n’y avait eu que trois blessés car, a-t-il ajouté pour expliquer ce chiffre, «les égratignures ne peuvent être considérées comme des blessures».

Plus tard dans la journée, cette fois dans le district de Shopian, des centaines de villageois ont aussi affronté les militaires qui avaient encerclé un quartier d’habitation à la recherche d’insurgés.   

Un policier a déclaré qu’un homme avait été tué et que vingt autres personnes avaient blessées par des tirs des forces de sécurité qui ont de leur côté abattu un rebelle dans des affrontements.  

Plus de 90 séparatistes ont été tués au Cachemire indien depuis le début de l’année.  

Les habitants de la vallée de Srinagar descendent souvent dans la rue pour aider les insurgés en faisant barrage entre eux et l’armée indienne-dont les effectifs sur l’ensemble de ce territoire disputé sont de 500 000 hommes-. Mais il est rare que les combattants parviennent alors à s’enfuir.